Une bataille qui tourne mal - RP PV Ann et Toby

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Une bataille qui tourne mal - RP PV Ann et Toby

Message  Toby Coore le Mar 28 Mar - 14:44

Toby se réveilla brusquement. Il tâtonna à la recherche de sa baguette magique sur sa table de chevet. Son mouvement fut bloqué par un fil. Il ouvrit les yeux et se retrouva nez à nez avec un tableau d'un artiste méconnu du grand public sorcier. Il voulut tourner la tête mais se retrouva coincé, sûrement par un sortilège. Il essaya de se redresser en s'appuyant sur sa jambe mais une douleur lancinante le lança. Il était complètement perdu. Mais où se trouvait-il et qu'avait-il fait pour se blesser ainsi ?

Les murs de la pièce étaient blancs. Blanc... Cette couleur lui rappelait un vague souvenir. Comme un sortilège qui avait pu le toucher.

Soudain, il se souvint.

** flashback **


Il était parti sur le terrain accompagné de trois collègues. Leur chef avait détecté un mouvement de mangemorts dans la campagne anglaise. Enfin, il était plus correct de dire qu'un de ses éclaireurs avait entendu des mages noirs crier de joie après avoir entendu des personnes hurler et les aurors avaient donc été envoyés pour protéger les moldus vivants qu'il restait dans les quelques maisons de l'endroit attaqué.

Arrivés sur le terrain, les mangemorts les avaient tout de suite repérés. Ils étaient un peu plus nombreux mais les aurors envoyés faisaient partie de l'élite. La bataille commença immédiatement et Toby prit le dessus très rapidement sur ses adversaires. Néanmoins, il fut déstabilisé lorsqu'un des sorciers contraire à ses idées cria :

- Alors Coore, on est venu venger son frère ?!

L'interpellé se retourna et sauta sur son adversaire pour en venir aux mains. Ce dernier, un peu surpris, ne reprit ses esprits que quelques instants plus tard alors que Toby l'assenait de coups de poings dans la figure. Cependant, un mangemort vint soutenir son collègue et Toby reçut un sortilège qui le rendit inconscient.


** fin du flashback **

Un sort d'une blancheur éblouissante. C'était tout ce dont se rappelait Toby. Il cria de rage. Il avait tenu le sort de celui qui avait tué son frère et il s'était fait avoir comme un bleu. Il s'en voulait énormément d'avoir laissé passer sa chance. Il tapa son matelas des poings et hurla de douleur. Il ramena ses mains à la hauteur de son visage. Elles étaient en sang.
avatar
Toby Coore

Genre : Masculin
Date de naissance : 22 avril
Age : 30 ans
Métier : Adulte (auror)
Date d'inscription : 07/07/2016
Messages : 61
Couleur : : #2209FF
Doubles Comptes : Conrad Robson
Aisling O'Brien

Voir le profil de l'utilisateur http://guerresorciers1970.rpgistes.com/t163-toby-coore#521

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une bataille qui tourne mal - RP PV Ann et Toby

Message  Ann Czajkowski le Mar 28 Mar - 21:27

Ann ne croyait pas aux coïncidences. Ni au destin, et encore moins en Dieu. Alors forcément, quand son patron lui avait demandé de toute urgence de se rendre à Sainte Mangouste pour interviewer un certain Toby Coore, elle avait cherché toutes les explications rationnelles qui pourraient justifier ce mélange malheureux qui allait se produire entre sa vie privée et sa vie professionnelle. Elle finit par se dire que la chose était à prévoir, que dans ce milieu - et elle entendait par là le milieu des élites de chaque corps de métier - tout le monde se connaissait et finissait par se croiser un jour ou l'autre. Alors l'une des meilleures journalistes de Londres finirait bien par croiser l'un des meilleurs aurors, et par devoir l'interroger.

Puis, elle culpabilisa quelques minutes de ces pensées égocentriques, quand elle réalisa enfin que Toby gisait dans un lit d’hôpital. La question de ce qui avait pu lui arriver lui traversa tardivement l'esprit, mais une pointe d'inquiétude se lisait désormais dans son regard. Tandis qu'elle s'avançait vers la grande table d'accueil de Sainte Mangouste, elle prit peur. Et si elle le trouvait brûlé au troisième degré ? Ou bien paralysé ? Ou pire : défiguré ? Quel gâchis que de vouloir attaquer un si joli minois.

La secrétaire d'accueil lui indiqua l'étage des pathologies des sortilèges, et Ann comprit bien vite la moue mal-aimable de la jeune employée, quand elle vit à ce même étage une horde de journalistes enragés, prêts à forcer la porte de la chambre de Toby. Stratégiquement, elle rangea son carnet dans son sac, et força un passage à travers la foule.
Deux médecins relativement costauds bloquaient l'accès aux chasseurs de Une, et la jaugèrent de haut en bas quand elle se présenta à eux.

- Je suis de la famille de Toby, puis-je entrer ?

- Votre nom ? lui demanda le grand brun.

- Mary Coore, une cousine. J'ai appris son accident par sa mère, qui n'a malheureusement pu se déplacer.

- Très bien, allez-y

Trop facile. Les deux médecins maintinrent la porte pour elle alors que les journalistes se mirent à hurler. Quand elle se referma derrière la brune, le silence retomba. Elle trouva Toby ensanglanté, visiblement en colère. Elle tenta une approche douce.

- Tu as un succès fou mon cher, tous les journalistes de Londres veulent s'arracher ton témoignage.

Elle s'assit sur un fauteuil pâle à côté du lit d'hôpital, jetant un regard appuyé à ses mains rouges.

- Tu veux que je t'appelle une infirmière monsieur le héros du jour ? demanda-t-elle gentiment.
avatar
Ann Czajkowski

Genre : Féminin
Date de naissance : 13 novembre
Age : 38 ans
Métier : Journaliste
Date d'inscription : 21/05/2016
Messages : 88
Couleur : : #006633
Doubles Comptes : Chandler Owen

Voir le profil de l'utilisateur http://guerresorciers1970.rpgistes.com/t100-ann-czajkowski

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une bataille qui tourne mal - RP PV Ann et Toby

Message  Toby Coore le Mer 29 Mar - 8:57

Toby continuait de rager intérieurement pendant plusieurs minutes avant de se résigner à sa défaite personnelle. Néanmoins, maintenant, il connaissait la voix de l'assassin de son frère et il le traquerait jusqu'à ce la mort les sépare. Peut-être l'emmènerait-il lui et alors il serait enfin soulagé de toutes ses douleurs. Continuant de penser à comment il pourrait torturer le mangemort avant de lui donner le coup fatal, il n'entendit pas la porte s'ouvrir puis se refermer. Une voix qu'il ne connaissait que trop bien le sortit de ses pensées meurtrières :

- Tu as un succès fou mon cher, tous les journalistes de Londres veulent s'arracher ton témoignage.

Il leva les yeux au ciel. Il n'avait que faire de la gloire, tout ce à quoi il aspirait pour le moment était la vengeance. Et ça n'était pas ces dizaines de journalistes qui allaient lui apporter.

- Tu veux que je t'appelle une infirmière monsieur le héros du jour ?

Elle avait jeté un coup d'oeil à ses mains qui étaient ensanglantées. Il tenta de se redresser tant bien que mal et y réussit en étouffant des cris de douleur. Il pouvait maintenant voir Ann assise à côté de lui. Il se détestait encore plus maintenant qu'elle le voyait dans cet état. Il perdrait à jamais toute crédibilité. Il ne savait même pas comment il s'était fait ce torticolis et ce qui se cachait en-dessous du bandage sur sa jambe.

- Non, je suis un grand garçon. Je vais me débrouiller seul.

Il se demandait pourquoi elle était là. Même les parents de l'auror n'étaient pas venus le voir.

- On peut savoir ce que tu fais là ? Et comment tu as pu rentrer en laissant le reste des journalistes de l'autre côté des portes ?


Son ton avait été un peu aggressif. Pour sa défense, il ne s'était pas attendu à avoir de la visite. Qui pouvait bien venir voir Toby Coore à l'hôpital. Ses quelques amis savaient qu'il n'aurait pas aimé recevoir leur visite rien que pour son amour propre et sa dignité. Mais Ann Czajkowski n'était pas une amie. Et elle ne le connaissait pas autant. Et... elle était journaliste. C'était donc ça. Toby la toisa d'un regard noir, empli de reproches.

- Alors tu viens seulement pour tirer de moi quelques phrases, pour un article. Evidemment, qui aurait pu croire que ton but était tout autre ?
avatar
Toby Coore

Genre : Masculin
Date de naissance : 22 avril
Age : 30 ans
Métier : Adulte (auror)
Date d'inscription : 07/07/2016
Messages : 61
Couleur : : #2209FF
Doubles Comptes : Conrad Robson
Aisling O'Brien

Voir le profil de l'utilisateur http://guerresorciers1970.rpgistes.com/t163-toby-coore#521

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une bataille qui tourne mal - RP PV Ann et Toby

Message  Ann Czajkowski le Mer 29 Mar - 10:34

Le siège n'était pas bien confortable. Un peu dur, de seconde main. Un siège d'hôpital en somme. Mais étant donné qu'Ann ne se rappelait pas avoir déjà mis les pieds dans une chambre d'hôpital, elle pouvait difficilement juger de la qualité de Sainte Mangouste en comparaison aux autres hôpitaux.

- Non, je suis un grand garçon. Je vais me débrouiller seul. On peut savoir ce que tu fais là ? Et comment tu as pu rentrer en laissant le reste des journalistes de l'autre côté des portes ?

La journaliste encaissa le coup. Elle s'y attendait, le visage de Toby était si crispé qu'il pouvait difficilement laisser sortir de sa bouche un "je m'attendais pas à te voir, merci de t'être déplacée, tu es rayonnante aujourd'hui". Elle ne dit rien, se contenta d'acquiescer en montrant qu'elle comprenait son amertume et ses mots froids. Mais il enchaîna avec peu d'états d'âme :

- Alors tu viens seulement pour tirer de moi quelques phrases, pour un article. Evidemment, qui aurait pu croire que ton but était tout autre ?

Au moins, son accident n'avait pas altéré ses capacités de déduction, ce qui était une bonne chose. Ann n'aurait pas supporté de le trouver allongé et béat comme un légume. Elle préférait encore qu'il se mette à l'insulter plutôt qu'il ne sache plus parler. Heureusement, il n'en était pas arrivé à de telles extrémités. Quoi que ses derniers mots pouvaient être pris comme un affront pour la brune, qui se justifia aussitôt dans un calme sourire :

- Et comment aurais-je savoir autrement que tu gisais dans un lit d'hôpital hein ? Si ce n'est par mon patron me demandant d'aller interviewer un certain Toby Coore après sa bataille contre des mangemorts qui a mal tourné ?

Ses propres parents n'avaient été au courant que très tardivement, et il avait fallu que ce soit la secrétaire de l'hôpital qui les appelle. Toby n'était pas du genre à demander de l'aide ou à laisser les gens s'apitoyer sur son sort, mais de là à ne prévenir personne de son état.

- Je suis sûre que même tes amis ne sont pas au courant que tu es là. Et si ça peut te rassurer, tu n'as qu'à me voir comme ta cousine Mary Coore venu te rendre visite plutôt que comme une journaliste véreuse. Tu me crois vraiment capable d'interroger quelqu'un en convalescence ? Et bien tu crois mal. Si Steinmeier m'avait dit un autre nom que le tien que je ne serais même pas venue à l'hôpital.

Elle aurait cherché son article ailleurs bien entendu. Tous ces journalistes dehors étaient des imbéciles. Ça ne servait à rien d'aller interroger un pauvre type encore sous état de choc (bien que Toby ne soit pas vraiment un pauvre type). Mieux valait aller au Ministère, au QG des aurors, interroger des collègues, des témoins, lire le compte rendu de la mission. Il fallait vraiment leur ré-apprendre leur métier à ces rats parqués dans le couloir.
avatar
Ann Czajkowski

Genre : Féminin
Date de naissance : 13 novembre
Age : 38 ans
Métier : Journaliste
Date d'inscription : 21/05/2016
Messages : 88
Couleur : : #006633
Doubles Comptes : Chandler Owen

Voir le profil de l'utilisateur http://guerresorciers1970.rpgistes.com/t100-ann-czajkowski

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une bataille qui tourne mal - RP PV Ann et Toby

Message  Toby Coore le Jeu 30 Mar - 13:37

La belle femme lui sourit mais Toby ne moufta pas. Il ne se laisserait pas avoir quoiqu'elle lui dirait. Il savait bien maintenant que jamais elle ne serait venue d'elle-même. Quelle idée !

- Et comment aurais-je pu savoir autrement que tu gisais dans un lit d'hôpital hein ? Si ce n'est par mon patron me demandant d'aller interviewer un certain Toby Coore après sa bataille contre des mangemorts qui a mal tourné ?

L'auror ricana. Si la bataille avait mal tourné, il ne serait pas là pour en parler. C'était juste son combat individuel qui s'était transformé en catastrophe. Mais comment aurait-il pu réagir autrement face à cet affront ? Son sang n'avait fait qu'un tour avant qu'il ne saute sur son adversaire. Et celui-ci n'aurait pas du s'en sortir vivant.

- Je suis sûre que même tes amis ne sont pas au courant que tu es là. Et si ça peut te rassurer, tu n'as qu'à me voir comme ta cousine Mary Coore venu te rendre visite plutôt que comme une journaliste véreuse. Tu me crois vraiment capable d'interroger quelqu'un en convalescence ? Et bien tu crois mal. Si Steinmeier m'avait dit un autre nom que le tien je ne serais même pas venue à l'hôpital.

Ses amis... La plupart des personnes qu'il fréquentait en dehors du travail étaient des aurors donc logiquement ils savaient qu'il se trouvait dans cette chambre. Ils savaient aussi que Toby n'aimait pas la visite et n'aimait pas qu'on le voit si faible.

Mary Coore... Alors elle avait réutilisé ce prénom avec lequel elle avait cru le duper la première fois qu'ils s'étaient vus. Et bien sûr qu'il le croyait. La journaliste pouvait vraiment être très froide, comme si elle ne ressentait aucun sentiment alors évidemment que pour lui, c'était possible.

- Peut-être aurais-tu pu l'apprendre en étudiant les journaux concurrents. Certes je n'ai été interviewé par personne mais il serait étonnant que la bataille soit restée secrète puisqu'elle a du être un "succès" étant donné que je suis encore là pour en parler.

Son ton avait été très froid. Il en voulait à Ann mais surtout, il s'en voulait beaucoup et ne se pardonnait pas.

- Je viens de me réveiller. Si tu étais rentrée quelques minutes plus tôt, tu aurais pu me voir en train de dormir donc non, je n'ai encore eu le temps de prévenir personne mais la plupart de mes "amis" comme tu dis sont des aurors donc ils savent.

L'auror ne savait pas s'il voulait que la jeune femme reste. Après tout ça lui faisait un peu de compagnie mais il détestait que ce soit en de telles circonstances. De plus, elle risquait de partir après les paroles froids qu'il avait prononcé.
avatar
Toby Coore

Genre : Masculin
Date de naissance : 22 avril
Age : 30 ans
Métier : Adulte (auror)
Date d'inscription : 07/07/2016
Messages : 61
Couleur : : #2209FF
Doubles Comptes : Conrad Robson
Aisling O'Brien

Voir le profil de l'utilisateur http://guerresorciers1970.rpgistes.com/t163-toby-coore#521

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une bataille qui tourne mal - RP PV Ann et Toby

Message  Ann Czajkowski le Jeu 30 Mar - 22:04

Bien que son détour vers l'hôpital lui fasse perdre du temps sur son article, Ann ne bronchait pas et avait su rester calme face aux emportements de Toby. Elle l'imaginait secoué. Mais l'entendre insister sur la malhonnêteté dont il la croyait capable ... Elle n'était pas un exemple de morale, loin de là, mais elle n'avait jamais été vicieuse envers Toby, pas depuis le soir de leur rencontre en tous cas. Et le fait même qu'il en doute changea du tout au tout son regard.

- Peut-être aurais-tu pu l'apprendre en étudiant les journaux concurrents. Certes je n'ai été interviewé par personne mais il serait étonnant que la bataille soit restée secrète puisqu'elle a du être un "succès" étant donné que je suis encore là pour en parler. Il prit une courte pause.
Je viens de me réveiller. Si tu étais rentrée quelques minutes plus tôt, tu aurais pu me voir en train de dormir donc non, je n'ai encore eu le temps de prévenir personne mais la plupart de mes "amis" comme tu dis sont des aurors donc ils savent.

Elle haussa les sourcils, ouvrit de grands yeux écarquillés et fit mine d'applaudir ironiquement.

- T'as fini ton cinéma le grand blessé ? Je suis pas venue ici pour me faire insulter. Ce n'est pas la peine de feindre avec moi, je sais très bien que tu veux que personne ne te voit dans cet état, parce que tu n'aimes pas que les gens s'apitoient sur ton sort. Mais ce n'est pas une raison pour être aussi désagréable, puisque rassures-toi, je ne vais pas m'apitoyer. Je ne comprend même pas pourquoi tu n'es pas déjà reparti botter le cul du mangemort qui t'as fait ça.

Elle était à son tour un peu sortie de ses gongs. Pour une fois qu'elle faisait preuve d'une gentillesse plutôt désintéressée, elle se retrouvait face à un mur de prison. Ann pouvait bien tolérer un air grognon de la part de quelqu'un encore sous le choc, mais de se faire rembarrer de la sorte, pas question.

- Bon, tu veux que je reste ou je rappelle l'infirmière pour te servir de compagnie sur laquelle passer tes nerfs ?

Elle omit volontairement de rajouter qu'elle avait d'autres chats à fouetter, comme par exemple aller interroger ses amis aurors. Insister sur cette information ne ferait que surligner le fait qu'elle s'était déplacée exprès pour lui dans ses heures de travail. Et puisqu'il n'avait pas voulu comprendre ça la première fois, elle n'avait pas l'intention de lui jeter des fleurs une deuxième fois.
avatar
Ann Czajkowski

Genre : Féminin
Date de naissance : 13 novembre
Age : 38 ans
Métier : Journaliste
Date d'inscription : 21/05/2016
Messages : 88
Couleur : : #006633
Doubles Comptes : Chandler Owen

Voir le profil de l'utilisateur http://guerresorciers1970.rpgistes.com/t100-ann-czajkowski

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une bataille qui tourne mal - RP PV Ann et Toby

Message  Toby Coore le Ven 31 Mar - 10:29

- T'as fini ton cinéma le grand blessé ? Je suis pas venue ici pour me faire insulter. Ce n'est pas la peine de feindre avec moi, je sais très bien que tu veux que personne ne te voit dans cet état, parce que tu n'aimes pas que les gens s'apitoient sur ton sort. Mais ce n'est pas une raison pour être aussi désagréable, puisque rassure-toi, je ne vais pas m'apitoyer. Je ne comprends même pas pourquoi tu n'es pas déjà reparti botter le cul du mangemort qui t'a fait ça.

Le ton qu'elle avait employé faisait revenir Toby à la raison. Elle ne lui avait rien fait et il l'avait attaqué comme il aurait pu s'en prendre à un journaliste inconnu. La raison de tout cela était qu'il s'en voulait mais préférait reporter la faute sur Ann plutôt que de voir la vérité en face.

- Bon, tu veux que je reste ou je rappelle l'infirmière pour te servir de compagnie sur laquelle passer tes nerfs ?

C'était une bonne question à laquelle il ne savait pas répondre. Il ne voulait pas voir d'infirmière, ses plaies se soigneraient d'elles-même. Il voulait juste qu'on le laisse tranquille, qu'on le laisse pleurer de rage sur son sort. Mais il savait par ailleurs qu'il avait besoin de soutien. Mais pas n'importe lequel. Pas celui de ses parents qui serait trop oppressant. Pas celui de ses amis qui essaieraient de faire des blagues. En réalité, le seul soutien dont il aurait eu besoin n'existerait plus jamais. Thomas était parti et ne pouvait plus le soutenir comme il l'avait fait durant toutes ces années. Le soutien qui s'en rapprochait le plus était peut-être celui d'Ann. Mais il ne voulait en aucun cas qu'elle ait pitié ou qu'elle lui rappelle cet épisode plus tard. Il voulait que ce soutien reste ici, dans cette chambre d'hôpital et n'en sorte jamais.

- Mes blessures sont encore trop récentes et douloureuses pour que je puisse le trouver. Je ne connais que sa voix pour le reconnaitre. Ca risque d'être difficile pour le moment.


Son ton s'était calmé et avait laissé place à la lassitude. Il avait juste envie d'oublier ce qui s'était passé et penser à autre chose. Mais le désir de vengeance était toujours présent et il avait l'impression qu'il ne serait jamais apaisé tant qu'il ne l'aurait pas assouvi.

- Peut-être que tu peux rester. Juste être... là.

Il avait accentué sa voix sur le "là" en essayant de faire passer un message. Tout ce qui se passait ici restait ici. Affaire close. Il espérait qu'elle comprendrait.
avatar
Toby Coore

Genre : Masculin
Date de naissance : 22 avril
Age : 30 ans
Métier : Adulte (auror)
Date d'inscription : 07/07/2016
Messages : 61
Couleur : : #2209FF
Doubles Comptes : Conrad Robson
Aisling O'Brien

Voir le profil de l'utilisateur http://guerresorciers1970.rpgistes.com/t163-toby-coore#521

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une bataille qui tourne mal - RP PV Ann et Toby

Message  Ann Czajkowski le Sam 1 Avr - 17:03

Le haussement de ton avait fait son effet, de son air peu engageant Toby se laissa glisser dans une humeur plus calme, maussade, mais calme. Ann n'avait jamais vu autant de sentiments passer dans le regard de quelqu'un. Une profonde tristesse, du regret, de la rage, de la culpabilité, de la douleur, de la lassitude. Pas une flamme de joie, pas une étincelle. Ça n'était pas surprenant, mais cette simple constatation retira à la brune son sourire ironique. L'heure n'était pas à l'humour provocant ni à la séduction.

- Mes blessures sont encore trop récentes et douloureuses pour que je puisse le trouver. Je ne connais que sa voix pour le reconnaître. Ça risque d'être difficile pour le moment.

Derrière ces paroles défaitistes se cachait une certaine détermination. Il ne valait mieux pas être à la place de ce mangemort quand Toby sortirai d'ici. Aussi étrange que ça puisse paraître, et bien que la journaliste ait connu assez tôt le métier du jeune homme, elle ne l'avait jamais cru capable de tuer. C'est ce qui tombait pourtant sous le sens, il avait déjà dû ôter la vie, ou blesser gravement. Pourtant, elle ne parvenait pas à se former une image mentale de Toby en train d’asséner un coup, ou de jeter un sortilège violent. Elle ne le connaissait tout simplement pas sous ce jour-là. Mais elle sentait dans la voix de l'auror que chaque minute qui passait ne faisait qu'amplifier sa colère, et réduisait les chances de survie de son attaquant. Pour une raison qui allait au-delà de la conscience professionnelle, Toby prenait cette revanche très personnellement...

- Peut-être que tu peux rester. Juste être... là.

Elle comprit, acquiesça et se tut. Pendant un bon moment, assise sur son fauteuil d'hôpital, elle laissa libre cours à ses pensées, parfois interrompues par un regard vers le visage crispé de Toby. Le silence semblait cependant l'apaiser, un peu. Ou n'était-ce qu'une impression ?
Elle songea à son article. Ce qu'elle écrirai, Toby le prendrait-il personnellement ? Pourrait-il être vexé, touché ? Elle espérait que ce ne soit pas le cas. Elle ne l'interviewerai pas, n'en avait jamais eu l'intention, mais elle ne renoncerait pas à un article de cette ampleur pour sa ... relation avec l'auror. Comment la qualifier autrement ? Ils n'en avaient jamais parlé. Considérait-il qu'ils étaient ensemble ? Lorsque le mot "couple" apparut - trop clairement à son goût - dans les pensées de Ann, elle fronça légèrement les sourcils, et évacua cette idée. Elle se dit simplement qu'elle devrai prendre des pincettes lors de la rédaction de son papier. A partir du moment où tout ce qu'elle écrira est vrai, il n'y a aucune raison pour que Toby le prenne mal, n'est-ce-pas ?

Au bout de longues minutes, une heure peut-être, elle se leva, examina le verre vide de potion, et la mine pâle du trentenaire.

- Tu n'as plus de potion de régénération sanguine, lui dit-elle simplement.
avatar
Ann Czajkowski

Genre : Féminin
Date de naissance : 13 novembre
Age : 38 ans
Métier : Journaliste
Date d'inscription : 21/05/2016
Messages : 88
Couleur : : #006633
Doubles Comptes : Chandler Owen

Voir le profil de l'utilisateur http://guerresorciers1970.rpgistes.com/t100-ann-czajkowski

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une bataille qui tourne mal - RP PV Ann et Toby

Message  Toby Coore le Lun 3 Avr - 11:05

Ann avait hoché la tête puis le silence s'était installé dans la salle. Toby souffrait beaucoup et aurait aimé avoir un calmant, un sort tranquilisant mais il n'aimait pas trop ce genre de choses. Il préférait faire sans quitte à souffrir. Il voulut s'allonger pour dormir un peu mais sa jambe lui lança et il étouffa un cri. Il avait l'impression d'être très vulnérable et il n'aimait pas cette impression. Il prit donc son mal en patience en essayant de ne plus bouger pour réduire les douleurs.

Il jetait des coups d'oeil à Ann de temps en temps. Elle semblait réfléchir mais il ne savait pas à quoi. C'était gentil de sa part d'être restée alors qu'il lui avait aboyé dessus dès qu'elle était arrivée. La colère de l'auror avait ensuite laissé place à une certaine frustration et une lassitude hors du commun. Il avait juste envie d'oublier tout ce qu'il s'était passé et dormir.

Pendant quelques dizaines de minutes, le trentenaire ferma les yeux. Il fut sorti de sa somnolence par la journaliste qui s'était levée et rapprochait de lui.

- Tu n'as plus de potion de régénération sanguine.

Il ne pouvait pas voir le verre qui était censé contenir la potion mais il la croyait sur parole. Que devait-il faire ? Appeler une infirmière pour qu'elle remplisse son récipient ? Attendre que l'une d'elles vienne ? Il choisit l'idée la plus raisonnable et demanda à Ann :

- Tu peux appeler une infirmière s'il te plait ? Je pense que ça devrait être à nouveau rempli.

Il n'était pas question de faire le héros devant la reporter. Ca ne servait à rien. Elle se doutait bien qu'il n'était pas fait en métal, il avait ses faiblesses comme chaque être humain.

Il la regarda un instant. Il ne comprenait parfois pas comment ils en étaient venus à se côtoyer. Et puis sortaient-ils vraiment ensemble ? Certes, Toby n'était pas amoureux mais l'attirance était incontestablement présente. L'attachement ne tarderait pas non plus.

Comme pour représenter ses pensées du moment, l'auror eut une soudaine envie d'embrasser la journaliste. Cependant, il savait bien comment elle réagirait : elle partirait en se demandant ce qu'il lui passait par la tête. Ou quelque chose du genre. Avant qu'elle ne retourne s'assoir, Toby attrapa péniblement le bras de la journaliste.

- Merci, murmura-t-il tout en pressant sa main.

Il se sentait faible d'un coup, il avait l'impression d'avaler une potion somnifère. Il lutta contre le sommeil. Il voulait au moins discuter avec l'infirmière.


Dernière édition par Toby Coore le Sam 22 Avr - 12:05, édité 1 fois
avatar
Toby Coore

Genre : Masculin
Date de naissance : 22 avril
Age : 30 ans
Métier : Adulte (auror)
Date d'inscription : 07/07/2016
Messages : 61
Couleur : : #2209FF
Doubles Comptes : Conrad Robson
Aisling O'Brien

Voir le profil de l'utilisateur http://guerresorciers1970.rpgistes.com/t163-toby-coore#521

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une bataille qui tourne mal - RP PV Ann et Toby

Message  Ann Czajkowski le Ven 7 Avr - 15:13

- Tu peux appeler une infirmière s'il te plait ? Je pense que ça devrait être changé.

Elle ne s'attendait pas vraiment à ce qu'il l'admette de lui-même, mais elle aurait de toute façon appelé une infirmière. Alors qu'elle s'apprêta à s'éloigner, pour passer la tête à travers la porte et hurler dans le couloir bondé, Toby retint sa main.

- Merci, lui dit-il à voix basse

Elle acquiesça, d'un regard calme et entendu. Il n'avait pas à la remercier. Ou du moins, Ann n'avait pas le sentiment de devoir être remerciée pour son geste. Au-delà de son air affirmé et de son franc-parler, elle cachait une légère forme de culpabilité. Méritait-elle vraiment des remerciements ? Si Steinmeier ne l'avait pas informée de cette affaire, elle n'aurait su que le soir, ou même le lendemain que Toby était ici. Elle ne serait peut-être pas venue.

Laissant sa main glisser dans celle de l'auror, elle ne répondit rien. Pas un "de rien" vide de sens, c'était inutile. Elle fit durer ce moment, puis se tourna vers la porte.

Alors qu'elle l'entrouvrit, elle vit de dos l'un des deux médecins de tout à l'heure, en pleine négociation avec un journaliste.

- Serait-il possible de faire venir une infirmière, le verre de potion de Toby est vide.

- Mais c'est Ann Czajkowski ! hurla le journaliste qui voulait forcer l'entrée.

- Vous délirez mon pauvre, je suis Mary Coore, la cousine de l'auror Toby Coore. Maintenant si vous voulez bien dégager le passage, Toby a besoin d'une infirmière !

Le ton ferme avait suffit à convaincre le médecin que le journaliste aurait pu dire n'importe quoi pour un scoop, et le rejeta avant d'aller lui-même chercher quelqu'un de compétent pour réapprovisionner Toby en potion. Quand il revint avec une jeune femme, il jeta un regard furtif mais suspicieux à Ann, avant qu'elle ne lui ferme la porte de la chambre au nez.

L'infirmière, sans poser trop de questions, remplit le verre et prit la fièvre de Toby.

- Je vous ai remis de la potion. Vous resterez encore cette nuit ici, et nous verrons pour organiser votre départ demain dans la journée. Je ne sais pas si le médecin vous a dit mais vous avez un arrêt de travail pour quatre jours.

Puis elle réduisit un peu le chauffage de la chambre et sortit.

- C'était moins une, un peu plus et cette imbécile dehors aurait forcé le médecin à me virer de ta chambre, dit-elle, pour volontairement détendre l'atmosphère.

Elle savait que l'annonce de l'arrêt de travail n'allait pas être prise avec le sourire par l'auror, mais il fallait s'y attendre. Même si la magie avait ses avantages pour réparer des os et régénérer du sang, elle ne pouvait rien faire contre les chocs post-traumatiques. Et les médecins craignaient visiblement que Toby ne soit pas suffisamment ... apte mentalement à reprendre le travail aussitôt sorti de convalescence.
avatar
Ann Czajkowski

Genre : Féminin
Date de naissance : 13 novembre
Age : 38 ans
Métier : Journaliste
Date d'inscription : 21/05/2016
Messages : 88
Couleur : : #006633
Doubles Comptes : Chandler Owen

Voir le profil de l'utilisateur http://guerresorciers1970.rpgistes.com/t100-ann-czajkowski

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une bataille qui tourne mal - RP PV Ann et Toby

Message  Toby Coore le Sam 22 Avr - 16:38

Un sourire se dessina frêlement sur les lèvres de Toby quand un journaliste quelconque révéla la vraie identité de Ann. Elle était vraiment maline pour parvenir à ses fins. Elle s'était fait passer pour sa cousine nommée Mary, elle avait joué sur le faux prénom qu'elle lui avait donné le jour de la rencontre.

Quelques minutes plus tard, une infirmière entra dans la chambre suivie de la reporter qui refermait la porte au nez de dizaines de journalistes qui auraient donné cher pour une interview de l'auror.

- Je vous ai remis de la potion. Vous resterez encore cette nuit ici, et nous verrons pour organiser votre départ demain dans la journée. Je ne sais pas si le médecin vous a dit mais vous avez un arrêt de travail pour quatre jours.

Toby la regarda et hocha la tête en guise de remerciement. Il but une gorgée de la potion et eut l'air écoeuré. Elle avait un très mauvais goût mais il y avait un prix à payer pour être remis sur pied rapidement, le surlendemain serait parfait pour retourner au boulot.

Puis il réalisa ce qu'elle venait de déclarer. Des jours de repos ? Il n'en avait pas besoin. Mais qu'allait-il faire pendant tout ce temps ? Il voulait à tout prix retrouver l'assassion de son frère et le plus vite serait le mieux.

- C'était moins une, un peu plus et cette imbécile dehors aurait forcé le médecin à me virer de ta chambre.

- Ils sont fous de me donner des jours de repos. Ca va me servir à quoi ?

Un peu sous le choc, Toby ne saisissait que ce qu'on lui disait quelques secondes plus tard.

- Mary Coore... ma cousine... n'est-ce pas ? lâcha-t-il avec un sourire faiblement taquin sur les lèvres.

Son humeur changeait vraiment d'une seconde à l'autre.

Les minutes s'égrenèrent jusqu'à ce que Toby brise le silence.

- On fait quoi maintenant ?


Il avait réussi à se redresser et s'adosser sur la tête de lit. Ca allait un peu mieux grâce à la potion.
avatar
Toby Coore

Genre : Masculin
Date de naissance : 22 avril
Age : 30 ans
Métier : Adulte (auror)
Date d'inscription : 07/07/2016
Messages : 61
Couleur : : #2209FF
Doubles Comptes : Conrad Robson
Aisling O'Brien

Voir le profil de l'utilisateur http://guerresorciers1970.rpgistes.com/t163-toby-coore#521

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une bataille qui tourne mal - RP PV Ann et Toby

Message  Ann Czajkowski le Mar 30 Mai - 21:37

Comme attendu, Toby n'était pas ravi de l'annonce de l'infirmière, loin de là.

- Ils sont fous de me donner des jours de repos. Ca va me servir à quoi ?

Ann ne répondit pas, ne souhaitant pas toucher la corde sensible de l'auror - ou l'une de ses cordes sensibles. A quoi bon lui dire que l'employée de l'hôpital avait raison ? Il avait besoin de repos, qu'il le veuille ou non. Mais il n'était peut-être pas en position de l'admettre, pas plus qu'Ann ne l'aurait été à sa place. Ils se comprenaient sur ce point : leur boulot était sacré. Il avait un aspect mystique, nécessaire, vital. Qu'ils s'en plaignent ou s'en réjouissent, ils vivaient pour leur job et chaque jour de repos ressemblait à un jour de supplice.

- Mary Coore... ma cousine... n'est-ce pas ? On fait quoi maintenant ?

Il retrouva un semblant d'énergie, qui faisait plaisir à voir. Sa cousine effectivement ... Ann ne comptait plus le nombre de fois où elle avait menti ou déformé la réalité - car non, ce n'était pas la même chose - en présence de Toby. Au bar, au restaurant, aujourd'hui ... Elle lui avait caché bien des choses, sur son travail justement, et avait parfois menti par simple but de divertissement. Mary était l'un de ces mensonges-là. Se faire passer pour quelqu'un d'autre, changer d'identité, Ann avait toujours aimé ce petit jeu.

- Et oui, ta cousine. Qu'est-ce-que je ne ferais pas pour pouvoir te tenir compagnie, fit-elle, en mentant à nouveau un petit peu.

Finalement, se faire passer pour sa cousine n'avait pas seulement pour but de pouvoir rester dans sa chambre, elle n'oubliait pas qu'elle était en mission professionnelle, même si elle avait quelque peu occulté cet aspect de sa visite. Un mensonge pour en cacher un autre. Petit, minime, mais un mensonge tout de même. Quand avait-elle été vraie avec lui ? Ou avec qui que ce soit ? Elle ne se considérait pourtant pas comme une personne horrible ni comme une mythomane compulsive. Ce devant donc être inhérent à l'être humain, cette manie de déformer la réalité. En fait, peut-être que personne ne mentait jamais vraiment, tout simplement parce que tout le monde était toujours convaincu d'exprimer sa vérité.

- On fait ce que tu veux monsieur le grand blessé, je peux aller te chercher un truc à manger en bas de la rue, si la haute gastronomie des chambres d'hôpital ne t'as pas suffi.
avatar
Ann Czajkowski

Genre : Féminin
Date de naissance : 13 novembre
Age : 38 ans
Métier : Journaliste
Date d'inscription : 21/05/2016
Messages : 88
Couleur : : #006633
Doubles Comptes : Chandler Owen

Voir le profil de l'utilisateur http://guerresorciers1970.rpgistes.com/t100-ann-czajkowski

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une bataille qui tourne mal - RP PV Ann et Toby

Message  Toby Coore le Mer 31 Mai - 10:16

- Et oui, ta cousine. Qu'est-ce-que je ne ferais pas pour pouvoir te tenir compagnie.

Toby fit la moue. Pas très convaincante pour le coup. Elle avait beau être la seule personne à le visiter, elle n'en restait pas moins journaliste. Il savait très bien qu'elle était premièrement venue pour ça puis secondement pour le voir lui. Mais elle ne l'admettrait pas et il n'avait pas la force de lui faire cracher le morceau. Il se sentait encore fatigué malgré les nombreuses heures de sommeil dont il avait pu profiter.

- On fait ce que tu veux monsieur le grand blessé, je peux aller te chercher un truc à manger en bas de la rue, si la haute gastronomie des chambres d'hôpital ne t'as pas suffi.


Il avait bien une idée de ce qu'il voulait vraiment faire mais elle ne serait sûrement pas d'accord pour participer à son plan. Tentant le tout pour le tout, il l'exposa quand même.

- J'aimerais bien fuir d'ici mais je ne suis pas sûre que tu veuilles faire partie de mon escapade ?

Il fit un sourire d'ange pour appuyer sa requête. Rien ne lui ferait plus plaisir que de retrouver son chez lui en ce moment même.

- Si tu m'aides, je te revaudrai ça...
rajouta-t-il avec un sourire en coin pour essayer de la convaincre.

Maintenant qu'il avait cette idée en tête, il n'en démordrait pas. Il n'aimait pas les hôpitaux et leur ambiance macabre. Enfin, après tout, personne n'aimait ces bâtiments à part ceux qui y travaillaient.

- Mais tu peux aller m'acheter à manger pour vérifier que la voie est libre si tu veux. Vu l'heure, les journalistes ont enfin du partir. L'argent doit être dans mon pantalon sur la chaise là-bas, indiqua-t-il du doigt.
avatar
Toby Coore

Genre : Masculin
Date de naissance : 22 avril
Age : 30 ans
Métier : Adulte (auror)
Date d'inscription : 07/07/2016
Messages : 61
Couleur : : #2209FF
Doubles Comptes : Conrad Robson
Aisling O'Brien

Voir le profil de l'utilisateur http://guerresorciers1970.rpgistes.com/t163-toby-coore#521

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une bataille qui tourne mal - RP PV Ann et Toby

Message  Ann Czajkowski le Sam 10 Juin - 19:28

- J'aimerais bien fuir d'ici mais je ne suis pas sûre que tu veuilles faire partie de mon escapade ?

La demande n'était pas si surprenante, mais Ann ne put retenir un petit sourire interloqué. Elle devait faire attention à ce qu'elle répondrai, car accepter une telle requête pouvait lui coûter son poste. S'imaginer le visage du vieux Steinmeier en apprenant qu'elle avait aidé un interviewé à s'échapper de l'hôpital lui tira un nouveau sourire, mais plus mitigé. Elle tomberai au plus bas de son estime, n'échapperai pas au regard narquois de quelques collègues envieux de son talent, avant de se faire purement et simplement renvoyer, au mieux. Ou rétrograder, au pire. Car oui, repasser simple rédactrice n'aurait pas été supportable pour la fierté d'Ann Czajkowski, une telle humiliation était en dehors de l'envisageable.

- Si tu m'aides, je te revaudrai ça.. Mais tu peux aller m'acheter à manger pour vérifier que la voie est libre si tu veux. Vu l'heure, les journalistes ont enfin du partir. L'argent doit être dans mon pantalon sur la chaise là-bas.

Comme si tout ce qu'il avait à lui offrir valait la peine de risquer son avenir professionnel. Elle réfléchit un instant, et trouva l'idée qu'il lui fallait.

- Je ne t'aiderai pas à t'échapper, fit-elle simplement. Je sortirai pour aller te chercher à manger, en laissant malencontreusement toutes les portes ouvertes derrière moi. Je discuterai un instant avec la secrétaire d'accueil, suffisamment longtemps pour diriger son attention vers moi, et moi seule. Puis je passerai la lourde porte d'entrée, qui elle aussi restera ouverte, et je traverserai la route pour aller chez le traiteur d'en face. Mais je ne ferai tout cela qu'à une condition. Elle se rapprocha du lit de Toby, avec un regard perçant. L'homme qui réussira par miracle et sans aide - absolument aucune - à s'enfuir de sa chambre d'hôpital et à me rejoindre chez le traiteur devra m'accorder une interview détaillée, qui sera publiée demain matin dans le Hibou voyageur.

Fière de son plan, elle se releva complétement de son fauteuil pour aller fouiller dans la poche de pantalon que Toby lui avait indiquée. Non seulement elle lui avait expressément signifié qu'elle ne l'aiderait pas, mais même si des soupçons venaient à se porter sur elle, elle n'aurait qu'à dire à Steinmeier que c'était le prix à payer pour une interview exclusive. Il couvrirai alors ses arrières sans rien lui reprocher. Quelle idée fabuleuse elle avait eue !

En trouvant le porte-monnaie de Toby, elle chercha un billet à l'intérieur et tomba sur sa carte d'identité. Elle la reposa ensuite en souriant, et se dirigea vers la sortie.

- Laisse tomber c'est moi qui invite ! Et t'étais plutôt mignon en 1960, lui fit-elle en référence à sa photo d'identité, qui ne datait pas d'hier.

Elle ouvrit la porte de la chambre et avant de sortir sans la refermer, elle demanda :

- Marché conclu ?
avatar
Ann Czajkowski

Genre : Féminin
Date de naissance : 13 novembre
Age : 38 ans
Métier : Journaliste
Date d'inscription : 21/05/2016
Messages : 88
Couleur : : #006633
Doubles Comptes : Chandler Owen

Voir le profil de l'utilisateur http://guerresorciers1970.rpgistes.com/t100-ann-czajkowski

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une bataille qui tourne mal - RP PV Ann et Toby

Message  Toby Coore le Dim 11 Juin - 10:13

- Je ne t'aiderai pas à t'échapper. Je sortirai pour aller te chercher à manger, en laissant malencontreusement toutes les portes ouvertes derrière moi. Je discuterai un instant avec la secrétaire d'accueil, suffisamment longtemps pour diriger son attention vers moi, et moi seule. Puis je passerai la lourde porte d'entrée, qui elle aussi restera ouverte, et je traverserai la route pour aller chez le traiteur d'en face. Mais je ne ferai tout cela qu'à une condition. L'homme qui réussira par miracle et sans aide - absolument aucune - à s'enfuir de sa chambre d'hôpital et à me rejoindre chez le traiteur devra m'accorder une interview détaillée, qui sera publiée demain matin dans le Hibou voyageur.

Toby contint la colère qui montait en lui. Elle était décidemment toujours obligée de marchander. Et puis finalement, contrairement à ce qu'elle avait avancé, elle tenait à cette interview. Il se demandait ce que ça lui ferait de ne pas l'avoir. Serait-elle virée ? Ou cela passerait-il simplement à la trappe ? Hormis ça, il devait bien admettre que son plan n'avait pas trop de failles. Vu l'heure, les journalistes avaient sûrement du partir. Il ne lui restait plus qu'à s'habiller et à emmener la potion qu'il lui restait. Mais comment faire avec cette jambe qui le faisait souffrir ? Il prendrait son mal en patience pendant quelques mètres. C'était pour lui, pour sa santé mentale qu'il faisait ça.

- Laisse tomber c'est moi qui invite ! Et t'étais plutôt mignon en 1960. Marché conclu ?

L'auror laissa échapper un sourire. Il l'avait vu prendre le billet de son porte-feuilles et, à vrai dire, il ne savait pas si elle l'avait reposé.

- Ah la jeunesse... mais sinon je le suis toujours voyons. Et marché conclu. Laisse-moi juste le temps de m'habiller.

Il se demanda un instant l'âge que pouvait avoir la journaliste. Il n'en avait strictement aucune idée en fait. Pour lui, c'était la trentaine mais il n'en était pas sûr.

Il se leva difficilement dans sa blouse de patient et l'enleva. Il se retrouva torse nu devant Ann sans éprouver aucune gêne. Après tout, ce n'était qu'un torse. Il enfila son jean et son tee-shirt qui étaient en boule sur la chaise. Il eut plus de mal à lacer ses chaussures mais y parvint au bout d'une bonne minute. Il tenait à peu près debout et pouvait masquer sa douleur. Il tendit la potion à la jeune femme pour qu'elle l'emmène dans son sac. Il n'allait pas se balader avec ça à la main. Ca aurait été trop suspect.

- Tu peux y aller, je pars une minute après toi.

Il observa la journaliste quitter la pièce, sûre d'elle. Il savait que le plan allait fonctionner. Il devait fonctionner. Il ne voulait pas rester une minute de plus dans cette chambre d'hôpital. Quitte à devoir prendre du repos, il préférait le faire chez lui.
avatar
Toby Coore

Genre : Masculin
Date de naissance : 22 avril
Age : 30 ans
Métier : Adulte (auror)
Date d'inscription : 07/07/2016
Messages : 61
Couleur : : #2209FF
Doubles Comptes : Conrad Robson
Aisling O'Brien

Voir le profil de l'utilisateur http://guerresorciers1970.rpgistes.com/t163-toby-coore#521

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une bataille qui tourne mal - RP PV Ann et Toby

Message  Ann Czajkowski le Sam 7 Oct - 15:33

- Ah la jeunesse... mais sinon je le suis toujours voyons. Et marché conclu. Laisse-moi juste le temps de m'habiller.

Le sourire qu'il parvenait à prendre en énonçant ces mots discordait avec le reste de son attitude. L'habillement laborieux, les grimaces de douleur. Ann aurait voulu l'aider, lui tendre la main, mais elle savait pertinemment qu'il le prendrait comme un affront. Encore une fois, elle se mettait à sa place et comprenait à quel point il valorisait son indépendance, sa capacité à faire les choses par lui-même. Cette caractéristique qu'ils avaient en commun représentait l'obstacle majeur à la formation d'un couple.

Cette réflexion frappa Ann d'une puissance inégalée jusqu'à maintenant, alors qu'elle l'observait lui tendre sa potion. Pourquoi ne l'avait-elle pas vu plus tôt ? La société lui avait toujours tacitement fait comprendre qu'il était dans la définition même du couple de s'épauler, se soutenir mutuellement, accepter que l'autre voit vos faiblesses pour mieux les combler. Chose qu'elle avait été incapable de faire en bientôt 40 ans d'existence. Ca ne lui avait jamais posé de soucis car les autres le faisaient pour elle, et lorsqu'elle se lassait, elle coupait court. Mais Toby ... Toby était comme elle sur ce point, il ne la laisserait pas entrevoir facilement les fissures de son cœur. Elle n'avait rien fait pour mériter sa confiance ceci dit, mais tout cela en valait-il vraiment la peine ? Fallait-il travailler à abattre les barrières qu'ils avaient établies autour de leurs secrets ? Fallait-il qu'elle le force à s'appuyer sur elle, à parler de sa famille, qu'elle lui fasse comprendre qu'elle était là pour lui ? Et en retour, devait-elle attendre la même chose de lui ? Ann Czajkowski n'était pas prête à ça. Pas pour le moment du moins.

- Tu peux y aller, je pars une minute après toi.

Elle évacua ses pensées comme un vent sur les dunes et glissa sans broncher la potion dans son sac, avant de prendre la porte. Le couloir était vide et comme promis, elle laissa dernière elle tout entrouvert. Elle prenait garde à ne pas laisser les loquets s'abaisser, à bloquer les battants les plus lourds, et lorsqu'elle atteint l'accueil de l'hôpital, elle se dirigea comme prévu vers la secrétaire.

Sans s'être retournée, elle supposait que Toby devait marcher quelques mètres derrière, et attendre qu'elle occupe le personnel de surveillance pour s'échapper. L'art de la filature et de l'évasion ne devait pas lui être inconnu dans son métier, elle lui faisait donc pleinement confiance sur ce point.

- Bonsoir Madame, navrée de vous déranger mais j'aurais souhaité obtenir un renseignement à des fins statistiques. Je suis journaliste pour le Hibou Voyageur et aurait aimé savoir le nombre précis d'aurors internés dans vos locaux actuellement, et au cours des trois derniers mois ? Si vous pouviez également m'indiquer les pathologies pour lesquelles ils sont majoritairement hospitalisés.

Heureusement pour elle, la secrétaire n'était pas la même que celle qu'elle avait saluée en arrivant. Mais l'heure n'était pas à l'apologie des tours de garde.

- Hum laissez moi chercher dans nos dossiers ... Alors, hum ... fit la quarantenaire en s'humectant les doigts à chaque page. Actuellement, onze aurors sont hospitalisés dans nos locaux, dont 9 à l'étage des accidents matériels. C'est relativement peu, au vu des accidents survenus ces derniers mois. Certains dossiers ont été archivés donc je n'ai malheureusement pas les chiffres exacts au cours des douze dernières semaines, mais je peux vous dire qu'après presque chaque mission, entre 2 et 3 aurors venaient ici pour des blessures légères. Les hospitalisations longues sont relativement rares, mais pour moi qui travaille ici depuis bientôt quinze ans, je n'ai jamais vu autant de blessés du Ministère que pendant cette année.

En voyant qu'elle commençait à s'épandre sur sa vie privée, Ann sourit à la secrétaire un peu bavarde et la remercia avant de prendre congé.

Si tout s'était déroulé comme prévu, Toby était certainement déjà assis chez le traiteur d'en face, et avait peut-être déjà eu le temps de commander des boissons. La perspective d'un verre de vin réjouissait la journaliste plus encore que celle d'une interview.
avatar
Ann Czajkowski

Genre : Féminin
Date de naissance : 13 novembre
Age : 38 ans
Métier : Journaliste
Date d'inscription : 21/05/2016
Messages : 88
Couleur : : #006633
Doubles Comptes : Chandler Owen

Voir le profil de l'utilisateur http://guerresorciers1970.rpgistes.com/t100-ann-czajkowski

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une bataille qui tourne mal - RP PV Ann et Toby

Message  Toby Coore le Dim 8 Oct - 11:01

Toby compta les secondes une à une dans sa tête, jusqu'à la soixantième. Par la suite, il ouvrit la porte de sa chambre et tourna la tête à gauche et à droite. Le couloir était vide. Une fois traversé, il serait tranquille. Il baissa la tête et marcha naturellement jusqu'à la porte suivante qu'Ann avait pris soin de laisser entrouverte. Après l'avoir franchi, il tomba nez-à-nez avec un médicomage. Heureusement, ça n'était pas celui qui s'occupait de son cas.

- Bonjour monsieur, je peux vous aider ?

- Je cherche simplement la sortie.

Il lui indiqua rapidement le chemin à prendre et Toby s'empressa de le suivre. Une fois dans le hall, il s'arrêta un instant. Sur sa droite, il y avait le bureau d'accueil où Ann et une infirmière discutaient. Il passa derrière la journaliste et se faufila jusqu'à l'extérieur le plus discrètement possible.

C'est bon, il l'avait fait, il était sorti d'affaire ! Ou plutôt de cet hôpital. Il traversa et entra chez le traiteur dont ils avaient parlé avec Ann. Il allait enfin pouvoir avaler une nourriture potable. Et peut-être même une boisson digne de ce nom qui lui ferait passer ses douleurs un instant.

- Bonjour, j'aimerais deux verres de vin blanc s'il vous plait.

Le restaurateur acquiesça et fit signe à l'auror d'aller s'assoir, il lui amènerait sa commande dans un instant.
Après avoir contemplé les deux verres sur la table en se léchant presque les babines, Toby jeta un coup d'oeil dehors. Il aperçut Ann qui venait le rejoindre. Elle s'installa en face de lui et il sourit.

- Je me suis permis de te commander ta boisson, j'espère que ça te convient. Par contre, je suis d'avis qu'on ne reste pas trop longtemps ici. Les médicomages vont finir par se rendre compte de mon absence et vont facilement me retrouver si nous dînons ici.
avatar
Toby Coore

Genre : Masculin
Date de naissance : 22 avril
Age : 30 ans
Métier : Adulte (auror)
Date d'inscription : 07/07/2016
Messages : 61
Couleur : : #2209FF
Doubles Comptes : Conrad Robson
Aisling O'Brien

Voir le profil de l'utilisateur http://guerresorciers1970.rpgistes.com/t163-toby-coore#521

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une bataille qui tourne mal - RP PV Ann et Toby

Message  Ann Czajkowski le Dim 8 Oct - 12:41

L'atmosphère était d'une simplicité déconcertante. Ann ne s'attendait pas beaucoup à mieux, pour un traiteur situé en face d'un hôpital, mais elle espérait que la décoration n'était pas le reflet de la nourriture servie ici. Même les rideaux colorés ne parvenaient pas à lui faire oublier cet univers chirurgical. Il faut dire qu'elle avait toujours eu la critique facile, peut-être que pour Toby, qui était resté allongé dans un lit blanc plus longtemps, le changement était notable après tout.

- Je me suis permis de te commander ta boisson, j'espère que ça te convient. Par contre, je suis d'avis qu'on ne reste pas trop longtemps ici. Les médicomages vont finir par se rendre compte de mon absence et vont facilement me retrouver si nous dînons ici.

Elle s'assit en face de lui en souriant imperceptiblement à la vue du verre de vin blanc, et les premières gorgées la rassurèrent sur la qualité du service de ce restaurant.

- Très bon choix ce vin, fit-elle, avant de jeter un regard discret par la fenêtre. On est bien placé pour les voir arriver, je ne pense pas que le risque soit trop élevé. Mais tu as raison, ne nous éternisons pas.

C'est ainsi qu'elle fit signe à un jeune serveur qu'ils étaient prêts à prendre commande. Le plus tôt les plats arrivaient, le plus tôt elle pourrait amener le délicat sujet de l'interview, et le plus tôt ils seraient libres de s'enfuir hors de portée des médicomages.

Elle ne tenait pas à ce que Toby la confonde avec l'une de ces arrivistes accro au scoop, ni qu'il la croit capable de profiter de leur relation - quelle qu'elle soit - ou de son état maladif pour obtenir des réponses. Non, elle avait passé un marché avec lui, et voulait qu'il l'honore, sans pour autant baisser dans son estime (car elle s'imaginait figurer en relativement bonne place). Mais comment s'y prendre avec tact et subtilité ? Mêler le personnel et le professionnel était décidément la pire des situations, pour elle qui s'était promis qu'elle ne laisserait pourtant jamais rien de tel arriver. Elle n'avait qu'à croiser les doigts pour qu'il comprenne que son déplacement à l'hôpital et cette entrevue étaient deux choses distinctes. Elle était venue pour lui, pour le Toby rencontré dans ce bar, pour calmer ses inquiétudes, mais repartirait avec les renseignements nécessaire apportés par Toby Coore, l'auror émérite. À sa place, il aurait fait de même, ou du moins c'est ce qu'elle supposait.

Un plat de poisson blanc en sauce arriva sous ses yeux, et l'odeur qui en émanait laissait croire que lui comme elle préféraient profiter des premières bouchées de leur repas avant de passer aux choses sérieuses.
avatar
Ann Czajkowski

Genre : Féminin
Date de naissance : 13 novembre
Age : 38 ans
Métier : Journaliste
Date d'inscription : 21/05/2016
Messages : 88
Couleur : : #006633
Doubles Comptes : Chandler Owen

Voir le profil de l'utilisateur http://guerresorciers1970.rpgistes.com/t100-ann-czajkowski

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une bataille qui tourne mal - RP PV Ann et Toby

Message  Toby Coore le Dim 8 Oct - 13:12

- Très bon choix ce vin. On est bien placé pour les voir arriver, je ne pense pas que le risque soit trop élevé. Mais tu as raison, ne nous éternisons pas.

Il était sûr d'avoir choisi la boisson adéquate pour la journaliste. Et il décida de lui faire confiance. Au pire, il s'enfuierait par les cuisines. Il ferait tout pour ne pas retourner dans cet hôpital de malheur.

Après avoir commandé son rumsteak saignant accompagné de frites, il réfléchit un instant. Histoire de se remettre les idées en place. Il savait qu'il devait maintenant répondre aux questions de Ann, même s'il n'avait aucune envie d'apparaître dans un journal, quel qu'il soit. Devait-il vraiment faire ça ? Qu'est-ce que ça apportait à tous ces reporters et à tous ces lecteurs ? Allait-il devenir le héros de ces dames ? L'hommes à égaler pour tous les humains masculins de ce pays ?

Il soupira et se concentra plutôt sur la nourriture qui venait d'arriver devant lui. Il se saisit de ses couverts et mangea une bouchée de la viande saignante, qui laissait échapper un fumet délicieux.

Après que les deux sorciers aient mangé la moitié de leur plat dans un silence presque religieux, Toby brisa le silence. Autant faire la chose pénible maintenant, ils seraient ensuite tranquille et pourraient peut-être passer un meilleur moment.

- Alors, que dois-tu me poser comme questions ? Qu'on fasse la tâche ingrate maintenant et qu'on en parle plus.

Un marché était un marché et l'auror ne voulait pas se dérober. Ca aurait été indigne de sa part et ça aurait déçu Ann. Et oui, étrangement, il ne voulait pas la décevoir. Bien qu'elle l'avait un peu déçu lui-même suite à cette demande d'interview. D'un autre côté, Toby la comprenait, elle ne pouvait pas se permettre de perdre son travail au profit d'un homme qu'elle ne connaissait que depuis un mois.
avatar
Toby Coore

Genre : Masculin
Date de naissance : 22 avril
Age : 30 ans
Métier : Adulte (auror)
Date d'inscription : 07/07/2016
Messages : 61
Couleur : : #2209FF
Doubles Comptes : Conrad Robson
Aisling O'Brien

Voir le profil de l'utilisateur http://guerresorciers1970.rpgistes.com/t163-toby-coore#521

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une bataille qui tourne mal - RP PV Ann et Toby

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum