Allocution du Ministre - Conférence de la Magie [RP Libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Allocution du Ministre - Conférence de la Magie [RP Libre]

Message  Denzil Rowntree le Sam 28 Mai - 11:25


Lorsque Denzil Rowntree avait été nommé Ministre de la Magie, les temps étaient déjà durs. Les hostilités, bien que plus discrètes, étaient déjà amorcées. Il s'était fait un devoir de les arrêter, mais les Ténèbres grandissaient et maintenant la guerre était officielle, et déclarée. Pire encore, elle devenait incontrôlable. Il avait donc entrepris, en ce jour de rentrée pour tous les petits sorciers âgés de onze à dix-sept ans, d'inviter leurs parents et le reste de la communauté magique à se réunir. Son discours était prêt depuis longtemps. L'Atrium, changé en salle de conférence pour l'occasion, était bondé. Il allait bientôt être quatorze heure, et tout le monde était déjà là. Au premier rang, les journalistes. Et derrière eux, tant de monde ! Il avait décidé de laisser chacun intervenir, du moins poser des questions. Il n'était pas question de débattre, seulement de répondre aux interrogations de la collectivité en ébranlement constant depuis déjà plusieurs mois.

Le Ministre fit enfin son entrée, dans un tonnerre d'applaudissements qui se voulait plus respectueux que probant. Tant du côté de ses alliés que de celui de ses adversaires, il savait qu'il ne faisait pas l'unanimité. Il prit place solennellement, attendit que le silence se fasse, et, droit et fier, commença d'une voix sonore :

- Mes chers collègues, amis et compatriotes,

J'ai le regret de vous faire part d'une dégradation significative de la situation. Plusieurs membres du Ministère ont disparu ces dernières années, encore plus ces dernières semaines, d'autres sont décédés, ou encore ont été envoyés à Azkaban pour avoir usé de leurs pouvoirs à des fins criminelles.

Contrairement à ce que beaucoup d'entre vous attendent, d'un camp comme de l'autre, je ne prendrais pas de position et ne trancherais pas la question de façon politique. Depuis aussi longtemps que le Conseil des Sorciers existe, depuis aussi longtemps que nous avons découvert nos pouvoirs, et depuis aussi longtemps que ce Ministère a vu le jour, tous les actes de malveillance, comme l'usage de la magie visant à nuire à autrui, tout cela est inacceptable. Et comme tout ce qui est inacceptable et intolérable, cela est puni par nos lois. Je continuerais donc de poursuivre quiconque, qu'ils soient de l'Ordre ou de l'Ombre, utilisant ses pouvoirs de façon illégale. Quelques soient vos fins, un sortilège impardonnable le sera toujours. Quelques soient vos buts, la seule magie régissant nos lois est celle qui nous permet de nous unir, et non de nous diviser !

Qui voudrait d'un monde où nous apprenons à nos enfants à détruire ce que nous avons construit ? Qui voudrait d'un monde où nous apprenons à nos enfants la destruction alors que notre rôle premier est de leur transmettre ce que nous avons édifié, pour qu'ils puissent bâtir à leur tour ? Voulez-vous d'un monde où nous apprenons à nos enfants à torturer ceux qui ne sont pas comme eux ? Voulez-vous d'un monde régi par l'imperium ? Voulez-vous d'un monde où vous ne pourrez faire confiance à quiconque, pas même à votre épouse ou votre mari ? Voulez-vous d'un monde qui s'autodétruit ? Il est temps de dire stop ! Il est temps de se décider sur le monde que nous voulons laisser à nos enfants !

Ce monde, il n'est pas question de le leur laisser en l'état actuel. Il n'est pas question non plus de revenir en arrière sur le Code International du Secret Magique. Nous n'avons pas besoin que les Moldus interfèrent dans nos affaires ! Il faut que nous soyons un exemple pour nos enfants, et pour cela, il faut que nos enfant puissent grandir dans un monde sûr, et dans un monde meilleur que celui des Moldus. Il est temps de reprendre les choses en main.

Pour se faire, nous allons mettre en place un certain nombre de mesures visant à sécuriser le Ministère. Une brigade de Police Magique sera entièrement dédiée à la détection des sortilèges interdits ou impardonnables, à l'utilisation de potions telles que le polynectar, et veillera à la sécurité de chacun, afin que tout le monde puisse travailler dans un climat d'apaisement et mettre fin à toutes les suspicions que nous vivons désormais au quotidien. Des équipes de cette brigade seront déployées dans tous les lieux à hauts risques magiques, tels que le Ministère, l'hôpital Sainte-Mangouste ou encore le Musée de la Magie, qui a été plusieurs fois victime de tentatives de vol ces derniers temps.

Enfin, les Aurors verront leurs effectifs doubler dans les prochains jours. Le Chemin de Traverse, ainsi que le village de Pré-au-Lard et autres localités à forte densité magique seront étroitement inspectées.


Il entendait déjà fustiger une partie de la foule en colère : "c'est une invasion ! Vous n'avez pas le droit de vous immiscer dans les vies privées !", ou encore "qu'allez-vous faire contre les invasions moldues ! Ils se multiplient de plus en plus, et nous n'aurons bientôt plus assez de terres suffisamment éloignées de leurs villes !", ou ceux de l'autre camp : "quand allez-vous mettre fin aux agissements de ceux qui se proclament Mangemort !". Le Ministre pris une grande inspiration avant de leur laisser la parole :

Je vous remercie d'avance pour votre coopération et votre contribution pour la paix. Il faudra s'y faire. Nous sommes en guerre, nous utiliserons donc tous les moyens dont nous disposons pour y mettre un terme. Je répondrais à présent à toutes vos craintes et interrogations.

Déjà s'élevaient de la foules des voix plus ou moins fortes ou déchaînées de passion. Denzil Rowntree haussa donc le ton pour tenter de terminer son discours :

Je vous serais gré de le faire dans le calme afin que chacun puisse être entendu et que tous puisse participer ! Je vous remercie, c'est à vous.

Au premier rang, plusieurs journalistes se levaient. Derrière eux, chacun essayait de prendre la parole. Le bras droit du Ministre intervint alors pour que l'un d'entre eux pose la première question, tout en essayant de faire en sorte que les autres le laissent faire.

avatar
Denzil Rowntree

Surnom : Den
Genre : Masculin
Date de naissance : 17 mars
Age : Une cinquantaine d'année
Métier : Ministre de la Magie
Date d'inscription : 13/05/2016
Messages : 13
Couleur : : #996600
Doubles Comptes : Compte Admin
Decimus Maleko

Voir le profil de l'utilisateur http://guerresorciers1970.rpgistes.com/t11-denzil-rowntree-minis

Revenir en haut Aller en bas

Re: Allocution du Ministre - Conférence de la Magie [RP Libre]

Message  Ann Czajkowski le Sam 28 Mai - 17:26

Le discours du ministre fut sans surprise un discours de politicien bien rodé. Il ne l'avait pas écrit lui-même, l'avait appris par cœur, y avait mis le ton et avait anticipé les polémiques que certaines mesures causeraient. Il enchaînait sur une phase de questions-réponses pour donner l'impression au peuple qu'il avait son mot à dire, et il repartirait, content de sa prestation, avec le faux espoir d'avoir rétabli l'ordre. Oui mais voilà, l'ordre était un bien grand mot en ces jours troublés, et Denzil Rowntree était un homme bien trop intelligent pour en douter.

Ce genre de phrases, c'est exactement ce qui propulserait l'article d'Ann à la Une de toutes les gazettes sorcières dès le lendemain. Des critiques piquantes qui exacerberaient la méfiance des gens envers leur ministre et qui cristalliseraient leurs doutes, les rendraient plus réels, plus inquiétants. Dans cette histoire, Ann n'avait que faire des questions de morale. Ce qu'elle voulait, c'était sa prime. Son frère s'était encore fourré dans des histoires de marché noir et de remboursements fallacieux, et elle avait prévu de s'acheter un nouveau tailleur.

Mais les phrases chocs ne suffiraient pas à faire de son article le pamphlet le plus célèbre de l'année. Et elles ne suffiraient pas non plus à faire de la femme brillante et influente qu'elle était une femme plus brillante et plus influente encore. Il lui fallait un zeste de narration explicative pour contextualiser le sujet, et plus important encore, il lui fallait une interaction. Ann Czajkowski, carnet en main, réfléchissait donc aux questions qu'elle allait bien pouvoir poser à ce cher monsieur le ministre, le but étant de le déstabiliser et de lui faire dire ce que sa position lui interdisait de dire.

Elle attendit patiemment son tour, et lorsque le bras droit de monsieur Rowntree la désigna, elle se leva à son tour et demanda, presque théâtralement :

- Monsieur le ministre, votre discours se veut rassurant, vous voulez renforcer la sécurité et c'est tout à votre honneur. Mais à quel prix ? Vous entendez, ces sorciers avisés protester contre l'atteinte à leurs libertés fondamentales de circuler, d'utiliser des sortilèges. Ma question est donc simple : qu'est-ce-qui est le plus important à vos yeux, la sécurité des concitoyens, ou leur liberté, durement acquise et établie depuis des siècles ?

La question était tout sauf simple. Elle aurait mérité un débat philosophique d'une heure ou deux, elle aurait mérité qu'on en appelle à l'Histoire, aux valeurs du monde magique, aux livres, aux grands penseurs. Mais Ann adorait ce genre de question. Elle se délectait d'avance de voir le ministre bafouiller une réponse sans fond, vide de sens. Sa question se voulait volontairement fermée. Quoi qu'ils choisisse entre la liberté et la sécurité, il provoquerait des hurlements dans toute la foule. Bien sûr il ne choisirait pas, elle pariait sur le contournement.

Fière d'elle, elle entendait certains sorciers applaudir la pertinence du questionnement, d'autres se poser la même question entre eux. "Mais c'est vrai ça, qu'est-ce-qui est le plus important ?". De sa réponse, elle s'en contrefichait. Elle n'avait pas d'avis sur la question, elle savait que la presse ne serait pas censurée car le gouvernement craignait trop les journaux clandestins, et elle savait que ces mesures ne la toucheraient pas. Quant à la notion de liberté, encore faudrait-il que quelqu'un ici sache la définir précisément. Ce qu'elle voulait seulement, c'était que le ministre soit mis en difficulté, et prononce une phrase, un mot, n'importe quoi qui puisse être mal interprété et qui pousserait à débat. C'était tout ce qu'il lui fallait pour écrire un article dont le monde sorcier se souviendrait.
avatar
Ann Czajkowski

Genre : Féminin
Date de naissance : 13 novembre
Age : 38 ans
Métier : Journaliste
Date d'inscription : 21/05/2016
Messages : 88
Couleur : : #006633
Doubles Comptes : Chandler Owen

Voir le profil de l'utilisateur http://guerresorciers1970.rpgistes.com/t100-ann-czajkowski

Revenir en haut Aller en bas

Re: Allocution du Ministre - Conférence de la Magie [RP Libre]

Message  Denzil Rowntree le Dim 29 Mai - 9:59


Évidemment. Cette question aurait bien fini par arriver. Mais la première ? Certes, ce n'était pas comme si Denzil Rowntree n'y avait pas songé avant. Il y avait mûrement réfléchi. Il n'en avait pas dormi, plusieurs nuits d'affilées, tant il avait du mal à évaluer cette limite entre la liberté et la sécurité. Même s'il n'en était pas toujours persuadé lui-même, il fallait convaincre l'assemblée. Le Ministre bomba légèrement le torse et adressa un sourire à peine crispé mais poli en direction de la journaliste en attente de sa réponse.

- Mademoiselle Czajkowzki, il est tout naturel de se poser cette question. N'est-ce pas d'ailleurs la question éternelle depuis le Code International du Secret Magique instauré en 1692 ? Il y a toujours un juste milieu entre la liberté et la sécurité. Mais nous sommes en guerre, et en ces temps difficiles, il est normal - bien que cela peut paraître injuste - de repousser les limites de la sécurité. Il est évident que les deux vont de paire. Sans sécurité, ce serait l'anarchie. Et sans liberté, ce serait la dictature. Il est donc important, afin de préserver nos libertés, d'accentuer la sécurité pour un temps. Lorsque les choses iront mieux, quand la paix sera sur la voie du retour, nous reviendrons à un équilibre plus juste, je pourrais en faire le Serment Inviolable ! Mais tant que les conflits internes à notre communauté nous met à mal, la sécurité de nos concitoyens, et indirectement celle des moldus, est primordiale.

Souriant d'un air confiant à l'assistance, Denzil Rowntree espérait avoir en avoir apaisé certains, et d'avoir répondu aux attentes de cette journaliste. Ce dernier point était là aussi sujet à débattre, cette arriviste trouverait une faille dans le plus pur des diamants... Mais il y penserait plus tard. Pour l'heure, il se devait de rester assuré, cette allocution ayant été préparée pour rassurer. C'était son rôle de Ministre de Guerre. Il gardait donc un sang-froid olympien, ne laissant rien transparaître de ses inquiétudes, souriant calmement, et attendant la prochaine intervention.

avatar
Denzil Rowntree

Surnom : Den
Genre : Masculin
Date de naissance : 17 mars
Age : Une cinquantaine d'année
Métier : Ministre de la Magie
Date d'inscription : 13/05/2016
Messages : 13
Couleur : : #996600
Doubles Comptes : Compte Admin
Decimus Maleko

Voir le profil de l'utilisateur http://guerresorciers1970.rpgistes.com/t11-denzil-rowntree-minis

Revenir en haut Aller en bas

Re: Allocution du Ministre - Conférence de la Magie [RP Libre]

Message  Ann Czajkowski le Dim 29 Mai - 16:44

La journaliste fut agréablement surprise de voir que le ministre ne répondait pas à toutes ses attentes. Il allait rendre la tâche un peu plus difficile que prévue mais pour une fois, elle appréciait le challenge. Assez confiante de pouvoir en venir à bout, elle nota sur son petit carnet "repousser les limites de la sécurité". En voilà une jolie phrase mal tournée qui, sortie de son contexte, fera très vendeur pour son article. Elle s'imaginait déjà les réactions des badauds en voyant cette phrase dans les gros titres. S'il a bien une chose que les gens n'aiment pas, ce que l'on dépasse les limites. Ils rejettent toujours l'infini, le surplus, le trop. S'il y a une limite, c'est qu'il ne faut pas la dépasser, et c'est bien pour cette raison que le ministre aurait dû mieux peser ses mots. Pas peu fière, Ann n'était pourtant pas entièrement satisfaite. Le ministre avait su anticiper sa question et y avait répondu de façon trop sérieuse, trop calme.

Ne prenant pas la peine de laisser la parole à ses collègues journalistes, elle s'imposa et continua d'un air presque insolent :

- J'entend bien vos propos monsieur le ministre, et même si vos mesures me semblent personnellement quelques peu abusives, une autre question se pose. Au delà de tout avis subjectif, il faut admettre que la mise en place de brigades aussi qualifiées et aussi nombreuses entraînera un coût. Où pensez-vous trouver le budget pour financer de tels projets ?

C'était bas. C'était très bas. Poser la question du budget, c'était d'une mesquinerie sans nom. Les débutants dans le métier ne se le permettaient pas, tout simplement parce que si l'on basait un article sur cette seule question, on se faisait lyncher. Il suffisait que le ministre réponde "la sécurité des concitoyens n'a pas de prix", pour que toute sa rédaction tombe à l'eau. Heureusement, Ann n'était pas une amatrice et elle avait plus d'un tour dans son sac. Si le ministre décidait de faire dans le cliché, elle dénoncerait son manque de courage politique pour avoir détourné la question financière. S'il se montrait plus malin que prévu, elle avait toujours le coup du "repousser les limites" pour illustrer son pamphlet. Bref, Ann ne se laisserait pas faire, et était bien déterminée à faire baisser la côte de popularité de Denzil Rowntree. Après tout, critiquer était toujours plus vendeur.
avatar
Ann Czajkowski

Genre : Féminin
Date de naissance : 13 novembre
Age : 38 ans
Métier : Journaliste
Date d'inscription : 21/05/2016
Messages : 88
Couleur : : #006633
Doubles Comptes : Chandler Owen

Voir le profil de l'utilisateur http://guerresorciers1970.rpgistes.com/t100-ann-czajkowski

Revenir en haut Aller en bas

Re: Allocution du Ministre - Conférence de la Magie [RP Libre]

Message  Denzil Rowntree le Dim 29 Mai - 17:44


Sans changer d'attitude, sans ciller et sans laisser paraître le moindre embarras dans le ton de sa voix, le Ministre de la Magie Denzil Rowntree illumina son visage d'un léger sourire (toujours faire croire que tout va bien) avant d'inspirer profondément pour répondre.

- Mademoiselle Czajkowski, je comprends tout-à-fait votre inquiétude, mais voyez-vous, mes prédécesseurs, et ce depuis le tout premier Ministre de la Magie, ne laissent jamais leur communauté sans rien. Même si souvent cet argent amassé et mis de côté l'a été dans la crainte d'une guerre contre les moldus, une guerre reste une guerre, et les moldus sont de toute façon déjà impliqués bien qu'ils n'en sachent rien. J'ai donc décidé de prélever la somme nécessaire sur cette réserve. Le Ministère sait depuis toujours comment se maintenir à flot.

Un regard convainquant accompagné d'un sourire franc pour l'assemblée. Ce point au moins pourrait être vérifié dans tous les détails, et les sorciers les plus âgés auraient su y répondre d'eux-mêmes. Et si le Ministère n'a pas les moyens, il se les donne ! En l'occurrence, le budget était plus que généreux sur la question ; des siècles de Ministres ayant cru à la possibilité de la mise à mal du Code International du Secret Magique.

Non, si Denzil Rowntree était inquiet sur la question d'augmentation soudaine de toute cette sécurité, ce n'était certainement pas les gallions qui en étaient la cause.

avatar
Denzil Rowntree

Surnom : Den
Genre : Masculin
Date de naissance : 17 mars
Age : Une cinquantaine d'année
Métier : Ministre de la Magie
Date d'inscription : 13/05/2016
Messages : 13
Couleur : : #996600
Doubles Comptes : Compte Admin
Decimus Maleko

Voir le profil de l'utilisateur http://guerresorciers1970.rpgistes.com/t11-denzil-rowntree-minis

Revenir en haut Aller en bas

Re: Allocution du Ministre - Conférence de la Magie [RP Libre]

Message  Ann Czajkowski le Dim 29 Mai - 20:32

Cet homme n'avait définitivement pas été nommé ministre pour rien. Sa dernière tentative de le piéger n'avait pas vraiment fonctionné : qu'il mente ou non, Denzil Rowntree avait réussi à s'en sortir à merveille, au grand damne de la journaliste. Sa justification était sans faille, sa posture ne trahissait pas une once d'angoisse, et son ton convainquant avait achevé de satisfaire l'assemblée et de la faire passer, elle, pour la méchante journaliste arriviste.

Désormais, il ne s'agissait plus seulement de gagner une prime ou d'écrire l'article du siècle. Ann avait le devoir de se venger, et sa rancune n'avait d'égal de sa détermination. Inconsciemment, Denzil Rowntree l'avait ridiculisée, avait terni sa réputation en public et il paierait pour ça. Qu'il soit le meilleur ministre de tous les temps, qu'il soit de n'importe quel bord politique, qu'il soit soutenu de la majorité, elle n'en avait que faire. Elle le ferait tomber, et en faisait une affaire personnelle.

- Merci monsieur le ministre pour vos réponses, dit-elle poliment avant de ranger son carnet dans son sac en cuir.

Contrairement à ce qu'il pouvait penser, elle ne repartait pas les mains vides. S'affublant de son plus beau sourire narquois, elle s'engagea vers la sortie de l'atrium en tâchant de passer devant le plus de monde possible. Un haussement de sourcil en direction du journaliste de la gazette concurrente, un signe de la main vers les employés administratif du ministère venus assister au discours, un salut poli dirigé aux parents d'élèves, et cerise sur le gâteau : un chuchotement enjôleur à l'oreille du secrétaire général de Denzil Rowntree, qui se tenait à côté de la porte. Comme pour montrer à monsieur le ministre qu'elle connaissait du beau monde, elle s'était pavanée jusqu'à la sortie et s'affichait très proche de ses fidèles conseillers. Ce qu'elle lui réservait ? Il le saurait bien vite s'il suivait la presse. Elle n'avait en tout cas pas dit son dernier mot.
avatar
Ann Czajkowski

Genre : Féminin
Date de naissance : 13 novembre
Age : 38 ans
Métier : Journaliste
Date d'inscription : 21/05/2016
Messages : 88
Couleur : : #006633
Doubles Comptes : Chandler Owen

Voir le profil de l'utilisateur http://guerresorciers1970.rpgistes.com/t100-ann-czajkowski

Revenir en haut Aller en bas

Re: Allocution du Ministre - Conférence de la Magie [RP Libre]

Message  Viktoria O'Hara le Ven 3 Juin - 14:41

Viktoria s'était contentée d'apparaître aux côtés de Denzil sans mot dire, étant juste un support et une garde discrète pour tous les opposants. Notant discrètement les reproches faits au Ministre, les rumeurs, les potins, et les propos de cette journaliste malheur. Tout pour assurer une défense parfaite ! Après tout... le Ministère de la Magie était un et uni dans l'adversité.

Ce fut pourquoi la blonde fusilla du regard le secrétaire général, cet idiot laissant la journaliste vipère se servir de lui pour ridiculiser le Ministre. Il allait sérieusement se faire remonter les bretelles... en privé. Tori n'était pas assez stupide pour le faire en public et donc faire apparaître un Ministère faiblard et divisé.

Elle se rapprocha donc doucement de Denzil, posant sa main sur son épaule et chuchotant à son oreille.

"Si tu veux que je prenne la relève, n'hésite pas... Ces journalistes de malheur n'hésiteront devant rien pour te faire apparaître comme un tyran ou un faible..."
avatar
Viktoria O'Hara

Surnom : Tori
Genre : Féminin
Date de naissance : 1e janvier
Age : Une quarantaine d'années
Métier : Assistante du Ministre
Date d'inscription : 30/05/2016
Messages : 11
Couleur : : #9900ff
Doubles Comptes : Aneel Bolton
Shaba H. Erikson

Voir le profil de l'utilisateur http://guerresorciers1970.rpgistes.com/t107-viktoria-o-hara

Revenir en haut Aller en bas

Re: Allocution du Ministre - Conférence de la Magie [RP Libre]

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum